L'ostéopathie

L'ostéopathie appréhende le corps dans sa globalité, colonne vertébrale, crâne, membres et viscères.
Elle ne prétend nullement se substituer à la médecine ou à la chirurgie.
Elle en est un complément.
La manipulation vertébrale, crânienne ou viscérale exige une formation longue et intensive.
L'ostéopathe ne traite pas les symptômes mais leur origine. C'est le fondement de sa discipline.
La parfaite connaissance de l'anatomie lui permet de donner une explication rationnelle des pathologies.
Le thérapeute établit son diagnostic en examinant les zones qui manquent de mobilité. Il n'intervient qu'avec ses mains, directement sur les tissus en lésion.

Nous pratiquons l'ostéopathie structurelle.
L'ostéopathie structurelle est mécaniste. Elle améliore la qualité de souplesse et d'élasticité des tissus.

Une structure en mauvaise état perturbe sa fonction associée. Cette dysfonction elle-même, n'entretient pas de façon optimale la structure.
Pour rompre cette boucle de rétroaction, l'ostéopathie structurelle permet à la structure de changer d'état et de restaurer ses qualités mécaniques.
La manipulation structurelle, qu'elle utilise le "crack" articulaire ou pas, est l'outil de l'ostéopathe structurel pour restaurer les qualités de souplesse et d'élasticité des tissus. Une fois ces qualités retrouvées, le corps est à nouveau libre d'exploiter pleinement son potentiel et donc ses fonctions.

CRANE

Les os qui composent le crâne sont articulés entre eux et présentent des conduits ostéo-membraneux par lesquels transitent nerfs, artères, veines...

La sphère crânienne présente des zones de souplesse relative lui permettant de s'adapter aux chocs, et des zones protégées pour le passage des éléments anatomiques vitaux. Un désordre de la mécanique crânienne peut gêner l'entrée ou la sortie des liquides, perturber l'information nerveuse et entraîner migraines, céphalées, fatigue oculaire, perturbation de l'attention, de la mémoire, du sommeil ou du comportement...

La thérapie manuelle du crâne permet de restaurer le bon fonctionnement des os les uns par rapport aux autres. Equilibrer les tensions des membranes crâniennes régule les flux liquidiens et améliore le passage des structures neurologiques.